Pub

Webmasters-fr.net

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

Lien

 

L'initiation Chrétienne

 

 

 

Un contexte de changements

 

 

Dans une société pluraliste, l'appartenance à la religion catholique ne va plus de soi et l'éducation chrétienne ne peut plus se faire comme avant.

 

La loi 118 amène à distinguer le rôle de l'école publique de celui de l'Église dans l'éducation religieuse des jeunes.

 

 

Des responsabilités partagées

 

 

Dans une perspective de croissance, la célébration des sacrements n'apparaîtra plus comme un point d'arrivée pour les jeunes, elle sera une étape de leur cheminement dans la vie chrétienne.

 

La famille, la communauté chrétienne et l'école  ont chacune leur responsabilité propre dans l'éducation religieuse des jeunes :

 

 

-   

la famille a la responsabilité d'éveiller l'enfant à la foi et de l'accompagner dans son cheminement;

-   

la communauté chrétienne a la responsabilité de proposer la foi au Dieu de Jésus Christ et de former des croyants;

-   

l'école a la responsabilité de dispenser un enseignement moral et religieux catholique et/ou protestant.



Des mots à distinguer

 

 

Enseignement moral et religieux catholique

Catéchèse

-   

Se donne à l'école

-   

Se fait à la maison et en paroisse

-   

Par des cours

-   

Par des parcours

-   

Pour acquérir des connaissances religieuses et développer un agir moral

-   

Pour proposer et nourrir la foi au Dieu de Jésus-Christ

 

 

 

Au sujet de la paroisse

 

 

C'est à la communauté chrétienne d'offrir les parcours et les activités de catéchèse pour aide les jeunes à grandir dans la foi.

 

Les démarches tiendront compte de la culture actuelle. 

Nous passons :

 

 

-   

d'une religion marquée par l'acquisition de connaissances À une religion axée sur l'expérience de foi;

-   

de quelques rencontres de préparation aux sacrement À des parcours qui s'échelonnent dans le temps;

-   

d'une démarche unique À des chemins diversifiés.

 

 

 

Au sujet de l'école

 

 

La place du religieux à l'école a été profondément modifiée par la loi 118. L'école doit ouvrir les jeunes au fait religieux et à la spiritualité. Mentionnons quelques-unes des modifications :

 

 

-   

les écoles ne sont plus confessionnelles,

-   

le temps d'enseignement moral et religieux catholique a été réduit considérablement au primaire,

-   

il n'y aura plus d'enseignement moral et religieux catholique en 3e et en 5e secondaire,

-   

en 4e secondaire, il y aura un cours d'éthique et de culture religieuse,

-   

un service d'animation spirituelle et d'engagement communautaire ouvert à tous remplacera le service d'animation pastorale.

 

 

Les parents peuvent prendre part à certaines décisions concernant la mise en place de ces changements en s'impliquant dans le Conseil d'établissement de l'école de leur enfant.

 

 

 

Une liberté à exercer

 

 

Les parents ont chacun à leur manière un rôle essentiel à jouer dans la famille, à la paroisse et à l'école.

 

 

Dans la famille

 

-   

choisir ou non de donner une éducation religieuse à leur enfant,

-   

choisir le type d'éducation religieuse à lui donner,

-   

éveiller leur enfant à la foi et l'accompagner dans sa croissance spirituelle, si tel est leur choix.

 

 

À la paroisse

 

-   

se renseigner sur les parcours de catéchèse offerts par la communauté chrétienne, si tel est leur choix,

-   

soutenir la participation de leur enfant tout au long du parcours.

 

 

À l'école

 

-   

choisir entre l'enseignement moral et religieux catholique et l'enseignement moral,

-   

participer au Conseil d'établissement en tant que parent membre ou en tant que participant libre, si tel est leur choix.

 

 

 

Pour plus d'information, communiquer avec votre paroisse.

 

 

 

- © 2003 SeB - Tout droits réservés - Design by SeB - Modifié par StoneKotr -